< class="hero__title col-12">

Les facteurs de risques des Troubles Musculo Squelettiques (TMS)

Troubles musculo squelettique TMS

Troubles Musculo Squelettiques

Les Facteurs de risques

L’environnement du travail tient compte des aspects physiques, organisationnels, environnementaux et individuels pour optimiser la performance, la sécurité et le bien-être d’une personne.

Facteurs ergonomiques des TMS


Facteurs physiques 

Les situations physiques qui favorisent le développement des TMS sont :

  • Les mouvements répétitifs : l’exécution à long terme de mouvements similaires peut exercer une pression excessive. Ils peuvent entraîner une fatigue musculaire et augmenter le risque de TMS.
  • Mauvaise posture : adopter une mauvaise posture pendant une période prolongée entraîne une pression sur les muscles, les tendons et les articulations, favorisant ainsi le développement de TMS.
  • Charges lourdes : lever des charges lourdes de manière incorrecte peut entraîner des contraintes excessives sur les muscles et les articulations, contribuant aux TMS, notamment à la lombalgie. 
  • Vibrations : l’exposition fréquente à des vibrations, que ce soit en conduisant des engins lourds ou en utilisant des outils vibrants, peut contribuer au développement de TMS, en particulier au niveau des mains et des bras.
  • La pression mécanique : une pression constante sur certaines parties du corps, telle que celle exercée par le contact prolongé avec une surface dure ou une utilisation fréquente de parties du corps comme support (par exemple, les coudes sur une table), peut être un facteur contributif.
  • Répétition des gestes : répéter fréquemment des gestes spécifiques, même s’ils ne sont pas nécessairement des mouvements répétitifs stricts, peut entraîner une fatigue musculaire et augmenter le risque de TMS.
  • Sédentarité : ce mode de vie peut affaiblir les muscles et les structures de soutien. Il en est de même pour les personnes qui ne pratique pas d’exercice régulier.
  • Position statique longue : rester dans la même position pendant de longues périodes, que ce soit assis ou debout, peut entraîner une tension constante sur certaines parties du corps.

Facteurs organisationnels

Les facteurs organisationnels font référence aux conditions de travail, à l’exécution des tâches, aux horaires, et aux rythmes de travail. Ils jouent également un rôle dans le développement des TMS.

  • Charge de travail physique : des exigences de travail excessives, qu’il s’agisse de délais serrés, de quotas de production élevés ou d’une charge de travail importante, peuvent contribuer au stress “physique” et augmenter le risque de TMS.
  • Roulement insuffisant des tâches : en l’absence de rotation de tâches avec d’autres collègues, vous êtes contraints d’effectuer les mêmes tâches avec les mêmes mouvements sur le long terme.
  • Pauses insuffisantes : un travail sans pause ou sans temps de récupération peut entraîner une fatigue musculaire.
  • Manque de sensibilisation ergonomique : l’absence de formation sur les bonnes pratiques ergonomiques peut entraîner une utilisation inadéquate du corps pendant le travail, augmentant ainsi le risque de TMS.
  • Manque d’aménagement ergonomique : les salariés doivent être correctement équipés pour limiter les blessures et favoriser la santé au travail.

Tous ces facteurs influent sur le salarié. Il est donc primordial d’avoir un bon environnement de travail et d’effectuer ses tâches dans de bonnes conditions de travail.

Facteurs contextuels des TMS


Facteurs environnementaux

  • Ergonomie du poste de travail : Un aménagement inadéquat du poste de travail peut entraîner une mauvaise posture, des mouvements répétitifs non naturels et une surutilisation de certaines parties du corps, contribuant ainsi aux TMS.
  • Outils et équipements inappropriés : l’utilisation d’outils ou d’équipements non adaptés à la tâche peut entraîner une surcharge musculaire, des mouvements excessifs et des positions inconfortables, augmentant le risque de TMS.
  • Température : des conditions environnementales inconfortables, telles qu’une température ou une humidité extrêmes, peuvent affecter le confort des travailleurs et influencer leur propension à adopter des postures et des mouvements à risque.
  • Le son : un environnement trop bruyant peut augmenter le stress et touche indirectement la santé musculo-squelettique. Les vibrations contribuent également aux TMS. (Exemple : les marteaux-piqueurs peuvent provoquer en général des tensions au niveau des mains et des bras).
  • Éclairage inadapté : un éclairage insuffisant peut entraîner un effort visuel excessif, forçant les travailleurs à adopter des postures inconfortables.
  • Exposition aux produits chimiques : certains produits chimiques (silice, cristalline, plomb, poussières de bois, amiante…) peuvent causer des irritations cutanées, des allergies ou d’autres problèmes de santé qui peuvent contribuer aux TMS.

Facteurs individuels

Concernant ces indicateurs individuels et psychosociaux, ils dépendent de chacun, mais tout facteurs de risque pour développer des TMS : 

  • L’âge : plus au moins l’âge, le travailleur sera apte à développer des TMS face à des tâches rudes à cause du vieillissement des articulations ou autres parties du corps…
  • Un antécédent pathologique : une pathologie chronique préexistante peut également être un élément qui influent sur les TMS. (Exemples : le diabète, maladies avec une fragilité physique, la fatigue chronique, le surpoids ou encore la fragilité psychologique).
  • La gestion du stress au travail : le salarié fait face à de nombreux stress professionnels, notamment la pression, les retards de tâches, les conflits, le déséquilibre vie personnelle et vie professionnelle, le climat social… Le salarié peut adopter des postures et des mouvements peu ergonomiques avec un risque de tension des muscles de façon excessive.

En conclusion, les 4 facteurs de risques peuvent créer de l’inconfort dans l’exécution du travail, mené à de la fatigue physique et/ou morale, qui augmente considérablement le risque de blessures et donc le développement de troubles musculosquelettiques (TMS).

Facteurs des TMS
Facteurs des TMS (Source : ICI)
Voir nos autres rubriques

TMS 

Le traitement des Troubles musculo squelettiques

Gestion des TMS à la maison 

Santé au travail : Prévenir les TMS 

Aller au contenu principal