Comment choisir son fauteuil ergonomique ?

bien choisir son fauteuil ergonomique

Comment choisir son fauteuil ergonomique ?

Comment choisir son fauteuil ergonomique ? Une question pas si évidente ! En effet, qu’est-ce qu’un fauteuil “ergonomique” ? Une chaise de bureau réglable ? Et comment dois-je régler se fauteuil de bureau ergonomique ?

Il existe beaucoup de questions sur le sujet ! Et encore plus de débats ! Mais ici on abordera simplement les options qui nous paraissent essentielles dans le choix d’un bon siège de bureau ergonomique. Mais sachez avant tout que cette chaise de bureau doit vous correspondre (à votre morphologie et à vos besoins – déplacement ou non, réglage, …).

choisir son siège ergonomique

Pourquoi acheter une chaise ergonomique ?

Dans le monde d’aujourd’hui, nous passons une majeure partie de notre temps assis, jour après jour chez nous, au bureau, dans les transports, pour manger, pour se divertir… Or, notre corps ne s’est pas conçu et développé pour rester tout le temps assis.

Rien que notre colonne vertébrale nous permet de nombreuses choses : grâce à elle, nous marchons droit, nous soulevons des charges, nous pouvons courber le buste, effectuer des rotations. Nous trouvons cela normal jusqu’au jour ou…aie !…plus rien ne fonctionne. Des douleurs se font sentir dans le dos, plus ou moins fortes, et cela n’a très souvent rien à voir avec l’âge !

Pourquoi un fauteuil ergonomique ?

En position assise statique derrière notre écran, notre colonne vertébrale supporte seule notre poids :

  • Les disques intervertébraux, qui sont en quelque sorte des amortisseurs, se dégonflent sous la pression ou/et se dessèchent par manque de mouvement.
  • Et nos muscles dorsaux et abdominaux, qui sont les forces auxiliaires de notre colonne vertébrales, se relâchent également par manque de mouvement.

Aussi, pour son travail, choisir son fauteuil ergonomique n’est pas si simple que ça. Le marché est inondé de modèles de sièges dits ergonomiques. Se repérer parmi les centaines de références devient vite très laborieux.

Mais il ne faut pas se décourager pour autant: l’enjeu est à la hauteur des efforts consenties dans cette recherche.

Sachez que faire le choix d’un réel fauteuil ergonomique (que nous pouvons tout simplement traduire par un fauteuil adapté à son besoin) nous permettra d’avoir une bonne posture et corriger notre posture, c’est faire en sorte :

  • d’une part, que les charges exercées par le corps en position de travail statique soient le plus allégées possibles sur les zones du corps fragiles ou abîmées, et
  • d’autre part, que les surfaces de contact soient les moins agressives sur les parties de notre corps en appui,
  • et enfin, d’éviter que certains membres ou zones du corps soient en extension musculaire trop forte.

Avoir une bonne posture, grâce à un fauteuil ergonomique, fera que nous nous sentirons bien. Et nous sentir bien, c’est certainement être plus efficace dans notre travail ! Ou en tout cas, pouvoir travailler sans douleur !

“Ergonomique”…vous avez dit « ergonomique » ?

Le terme “ergonomique” est trop souvent galvaudé : il ne correspond à aucune norme !

N’importe qui, pour n’importe quoi, peut employer ce terme. Bien qu’il puisse l’être, un siège décrit comme “ergonomique” n’est pas forcément un gage de qualité. Ignorez simplement toute mention “ergonomique” éventuelle et focalisez-vous sur les caractéristiques.

Soit dit en passant, pour les puristes, les produits ergonomiques n’existent pas. Le produit permet de rendre une posture ergonomique, seule la posture est « ergonomique ».

 

Posture ergonomique

Les options qu’un fauteuil ergonomique doit avoir !

Un fauteuil ergonomique doit s’adapter à notre morphologie, comme il doit s’adapter en entreprises aux différentes morphologies du personnel qui la compose. L’on considère qu’un fauteuil ergonomique doit répondre à 95 % des morphologies existantes. Cela veut dire qu’il devrait pouvoir être réglé, avec des amplitudes satisfaisantes pour satisfaire le plus grand nombre.

 Les réglages importants que doit avoir un bon fauteuil ergonomique pour supporter la station assise prolongée.

  • Le soutien lombaire réglable est probablement le réglage la plus importante : c’est l’arrondi du dossier pour les uns ou le creux lombaire pour les autres . Comme nous sommes tous de tailles variables, il doit pouvoir se positionner au niveau des lombaires. Rien de tel pour être parfaitement maintenu au dos. Il existe trois systèmes majeurs : l’ensemble du dossier est réglable (pas top), ou une réglette est mobile derrière le dossier fixe (pas top), ou un coussin lombaire gonflable. Ce dernier est de loin le plus efficace car l’on pourra régler l’intensité de ce support progressivement le long de la journée et au souffle prés.

 

  • Les accoudoirs réglables en hauteur permettent de poser les avant bras, dans la continuité du plan de travail. Certes, de nombreuses personnes préfèrent mettre les avant bras sur le plan de travail. Les deux alternatives sont valides, le plus important est de ne pas avoir les bras en suspension. S’ils sont réglables en largeur et en profondeur, les accoudoirs peuvent être ajustés pour les personnes plus menues. S’ils sont réglables en angulation, ils s’adaptent parfaitement à l’angle naturelle des avant bras devant son clavier. Avoir tous ces réglages sur une même paire d’accoudoirs, appelés « accoudoirs 4D », n’est pas commun, mais les avoir, c’est plus que beaucoup mieux, croyez moi !

 

  • Le réglage de la profondeur de l’assise est notable. Trop profonde, l’utilisateur s’avancera sur le rebord pour laisser de l’espace derrière les genoux. Trop courte, l’utilisateur glissera vers l’avant. Régler l’assise en profondeur permet d’être bien positionné dans le fond du siège pour être en contact avec le soutien lombaires, et être en mesure de passer deux à trois doigts derrière les genoux pour favoriser la circulation sanguine.

 

  • Le repose-tête est souvent considéré comme superflu, voir comme un avantage statutaire. Mais une étude a récemment démontré que le fait de se reposer quelques minutes, toutes les 2 heures, sur le repose-tête soulageait la colonne vertébrale – des cervicales aux lombaires – et les épaules du poids de la tête. Par ailleurs, certains fauteuils en sont dotés, mais mal conçus, ils ne servent à rien.

Le très bon repose tête ou appui-cervical ergonomique doit être réglable en hauteur, en profondeur et en inclinaison (appui-tête 3D) pour s’adapter aux différentes morphologies et aux courbures cervicales.

 

  • La mécanique ou le mécanisme pour tous les réglages de base que doit avoir un fauteuil ergonomique : c’est un vaste sujet et c’est pas facile de s’y retrouver même pour les pros.

Sachez qu’il existe de très nombreux mécanismes, certains simples, donc pour des réglages simplistes, d’autres plus perfectionnés.

 

C’est le siège qui dispose de mécanismes de réglage variés qui permettent de l’adapter à sa morphologie en suivant les mouvements du corps. En ce sens, les mécanismes contrôlant l’inclinaison du dossier et de l’assise sont parmi les premières choses à considérer avant de procéder à l’achat.

showroom equilibre ergonomie

Outre le réglage en profondeur de l’assise – vu ci dessus-, le mécanisme d’un bon fauteuil ergonomique doit pouvoir réglé facilement :

 

  1. L’assise en inclinaison avant et arrière, libre et blocable
  2. Le dossier en inclinaison
  3. Le dossier en hauteur
  4. Le réglage de l’intensité du basculement

Certains réglages sont synchronisés (l’un ne va pas sans l’autre), d’autres sont à réglages indépendants les uns des autres. C’est de loin ce dernier réglage qui permet le mieux de s’adapter à toutes les morphologies et d’en faire varier les postures le long d’une longue journée de travail.

Un conseiller c’est toujours mieux !

Pour s’y retrouver, il faut se faire aider. Un spécialiste, comme la Société EQUILIBRE, dont les commerciaux sont des experts en ergonomie, est là pour vous aider et vous conseiller.

Par ailleurs, on a parlé des 95 % des morphologies existantes. Quid des 5% restants !

On sait que les 5% restants doivent bénéficier de sièges ergonomiques à leur taille, pour petits, très grands, très forts, et pour ceux qui ont des particularités physiques, un trouble musculo-squelettiques ou un handicap, avec des adaptations spécifiques.

EQUILIBRE, marque française et société familiale, depuis plus de 20 ans, est là aussi pour vous proposer des fauteuils ergonomiques et adaptés à tous.

Bien choisir, c’est tester !

 Le confort est une sensation subjective. Si un modèle répond aux différents critères, vous pouvez passer aux tests pour vérifier que le confort attendu répond bien à vos attentes.

Choisir et acheter un fauteuil ergonomique est un investissement qu’il ne faut pas négliger.

Voici quelques erreurs que l’on rencontre régulièrement :

  • Acheter un siège pour un collaborateur sans le consulter ni l’essayer,
  • Choisir sur catalogue en se fiant uniquement à l’intitulé “ergonomique”, ignorant le cahier des charges,
  • Vouloir commander trop vite, au détriment de la démarche de tests,
  • Prioriser l’économie financière au détriment de certaines options,
  • Rester bloqué aux fournisseurs référencés par l’entreprise malgré l’absence d’essais et du cahier des charges,
  • Choisir un beau design au lieu de privilégier l’efficacité et la qualité.

Les fournisseurs de sièges sont nombreux sur le marché. Pas facile d’y voir clair. Un bon siège représente tout de même un investissement notable. Et surtout un investissement à long terme.

Vous avez votre fauteuil ergonomique, mais savez-vous vous en servir ?

 Acheter un siège de bureau adapté est une excellente première étape. Mais vous n’imaginez pas le nombre de salariés qui possèdent un super siège et qui n’en maîtrisent pas les réglages. Savoir régler son siège est aussi important que le siège lui-même.

L’équipe EQUILIBRE vous explique lors de la livraison tous les fonctionnements du fauteuil ergonomique que vous avez acheté e et s’assure avant de partir que vous les maitrisez parfaitement. Il vous laisse le mode d’emploi ou la notice explicative (elle peut également être télécharger sur leur site www.equilibre-france-ergonomie.fr pour chacun de leurs produits).

Enfin, n’oubliez pas que les effets de la sédentarité sont de plus en plus connus. Avoir le meilleur siège du monde ne vous dispense pas de bouger pour varier votre posture. Une excellente raison pour se dégourdir les jambes, aller à la photocopieuse la plus éloignée, boire un verre d’eau ou communiquer en direct avec un collègue.

Merci !